Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Variétés et porte-greffe fruitiers

Le CTIFL appelle à une refonte du réseau national d’évaluation

Si les objectifs généraux de la charte du réseau national d’évaluation des variétés et porte-greffe fruitiers, signée en 1998, restent toujours d’actualité, le contexte global a fortement évolué. Photo : C.Even/Pixel6TM
Si les objectifs généraux de la charte du réseau national d’évaluation des variétés et porte-greffe fruitiers, signée en 1998, restent toujours d’actualité, le contexte global a fortement évolué. Photo : C.Even/Pixel6TM

Depuis plus de vingt ans, le CTIFL assure la coordination du réseau national d’évaluation des variétés et porte-greffe fruitiers. « Ce dispositif collectif, précurseur des partenariats publics/privés, associe dans le cadre d’une charte, les producteurs de fruits représentés par la FNPF, les éditeurs-pépiniéristes à travers le CEP, les différentes familles de la filière à travers le CTIFL et la recherche publique avec l’Inra. Il est mis en œuvre par le réseau national d’expérimentation fruits et légumes (CTIFL et stations régionales d’expérimentation) et l'Inra », précise le centre technique interprofessionnel des fruits et légumes.
 
Mais la structure remarque que le contexte global a fortement évolué : « D’une part les financements publics dédiés se sont raréfiés, et, d’autre part, les questions adressées au réseau se sont enrichies pour prendre en compte de nouvelles attentes de caractérisation des variétés et porte-greffe : répondre aux évolutions des attentes et préférences des consommateurs, la recherche de segments de valeur, l’adaptation aux changements climatiques et aux différents systèmes de production (agroécologie, agriculture biologique, réduction des intrants…). »
 
Selon le CTIFL, la pérennité du dispositif n’est plus assurée et il s’avère donc nécessaire d’engager « un chantier de fond associant les différents partenaires et porteurs d’enjeux pour proposer un dispositif renouvelé et pérenne. »

Une démarche en deux phases

Le CTIFL invite donc ses partenaires, dans une analyse approfondie des besoins et des moyens mobilisables en vue d’une refonte du dispositif national d’évaluation des variétés et porte-greffe fruitiers. Il précise que cette démarche sera conduite en deux phases :

  • Phase 1 : consultation et expression des besoins des acteurs et porteurs d’enjeux
  • Phase 2 : négociation sur la base de scenarii

Selon le CTIFL, l’ambition est d’aboutir en 2020 à la formulation et à la mise en œuvre du nouveau réseau d’évaluation des variétés et porte-greffe fruitier, pour les dix prochaines années, au minimum.

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire