Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Feu bactérien

Face à la crise, la chambre d’agriculture des Hautes-Alpes demande des réactions urgentes

Publié le 13/02/2019 par Bérengère Bosi dans
Le feu bactérien touche particulièrement les poiriers. Photo : Inra - JP. Paulin
Le feu bactérien touche particulièrement les poiriers. Photo : Inra - JP. Paulin

Face à la recrudescence du feu bactérien dans les vergers de poiriers du Sud-Est, la chambre d’agriculture des Hautes-Alpes tire la sonnette d’alarme.

« Le feu bactérien sévit depuis de nombreuses années dans les régions du Sud, mais l’année 2018 a été particulièrement sous pression. On est proche de la crise sanitaire », affirme Éric Allard, conseiller spécialisé en arboriculture à la chambre d’agriculture des Hautes-Alpes.
Face à la situation d’urgence, les acteurs arboricoles de Paca se mobilisent pour obtenir des solutions, mais le problème ne semble pas être pris suffisamment au sérieux, regrette Éric Allard.
La station d’expérimentation de la Pugère, dans le Val de Durance, a fait une demande d’intervention financière auprès du conseil régional de Provence, afin d’obtenir urgemment les fonds nécessaires aux essais pour trouver – au plus vite – des solutions de lutte. Le 21 janvier, la Région a répondu par la négative, expliquant que « compte tenu du contexte budgétaire, ce dossier n’a pas été jugé prioritaire ».

Une demande de dérogation pour Blossom Protect

Avec le soutien de la chambre des Hautes-Alpes, la Fredon Paca prévoit désormais de déposer une demande de dérogation pour utiliser un produit jugé efficace par des scientifiques suisses et canadiens. Le Blossom Protect, mélange de deux composants, autorisé en France depuis 2012, était initialement distribué par la société De Sangosse. Depuis la reprise du produit par Nufarm en 2018, des problématiques législatives empêchent Nufarm de vendre l’un des deux composants du produit. Le composant A (tampon à base d’acide citrique) n’a en effet pas fait l’objet d’une réhomologation.
La chambre d’agriculture des Hautes-Alpes organise d’ailleurs une réunion technique le 20 février à partir de 14h pour présenter le bilan de la situation et faire part des essais actuellement menés et des solutions envisageables, à court et à long termes.
La réunion sera également l'occasion de faire le point sur la présence de la punaise diabolique en Provence. 
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire