Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Recherche

Ecophyto II : un nouvel appel à projets biocontrôle/OAD

L’appel à projets entend combler le déficit des modèles prédictifs utilisables sur le terrain pour permettre de réduire l’utilisation des produits phytopharmaceutiques. F. Roussel/Pixel image
L’appel à projets entend combler le déficit des modèles prédictifs utilisables sur le terrain pour permettre de réduire l’utilisation des produits phytopharmaceutiques. F. Roussel/Pixel image

Dans le but d’encourager les recherches contribuant à atteindre les objectifs du plan Ecophyto II, les ministères de la Transition écologique et solidaire, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, de l’Agriculture et de l’Alimentation, des Solidarités et de la Santé ont décidé de lancer un appel « Ecophyto Maturation ».
Cofinancé par l’Agence nationale de la recherche et l’Agence française pour la biodiversité avec un budget total de 3,5 millions d’euros, cet appel a pour but de financer des projets visant à faire évoluer une solution ou des résultats fondamentaux vers un modèle opérationnel et à faire la démonstration de la fonctionnalité de la solution proposée à un niveau terrain.
Il s’adresse à des consortiums qui devront comprendre au moins un organisme de recherche et au moins une entreprise (cela inclut les centres et instituts techniques, chambres d’agriculture…)

Deux axes pour réduire l’utilisation des phyto

Les projets déposés, d’une durée de 24 à 36 mois devront s’inscrire dans l’une des deux thématiques suivantes :

  • Le biocontrôle, en particulier les travaux nécessaires pour le déploiement des stratégies, telles que l’utilisation d’auxiliaires de culture, de médiateurs chimiques à l’échelle territoriale, les techniques de l’insecte stérile ou l’exploitation de régulations biologiques procurées par les communautés de microorganismes, macro-organismes ou plantes. Cet appel encouragera particulièrement des projets qui conçoivent et testent de façon intégrée une solution et son déploiement dans des modèles économiques innovants.
  • Les outils d’aide à la décision (OAD) qui permettent de réduire l’utilisation des produits phytopharmaceutiques et aident à mobiliser les leviers préventifs. Ces outils pourront réunir des modèles prévisionnels à des réseaux de captures d’informations venant du terrain dans une optique de mise à disposition pour les acteurs finaux.

La date limite de dépôts des projets est fixée au mercredi 22 mai 2019.
Toutes les infos sur ce lien.

Ajouter un commentaire