Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Biocontrôle

BASF s'appuie sur le réseau SATT

Publié le 06/11/2019 par Aude Bressolier dans
Pour développer de nouvelles solutions de biocontrôle, BASF va s'appuyer le travail de la recherche publique à travers le réseau SATT. Photo : B.Bosi/Media&Agriculture
Pour développer de nouvelles solutions de biocontrôle, BASF va s'appuyer le travail de la recherche publique à travers le réseau SATT. Photo : B.Bosi/Media&Agriculture

Afin de développer de nouvelles solutions de biocontrôle innovantes à base de micro-organismes et de nouvelles substances naturelles, le groupe BASF a choisi de s’appuyer sur l’expertise du réseau SATT (Société d’accélération du transfert de technologies) pour mettre en place une opération de scouting technologique (qui signifie détection en français).

Pour rappel, les SATT sont chargées de simplifier et de professionnaliser le transfert des innovations technologiques issues de la recherche académique vers les entreprises. Ainsi, cette opération de scouting technologique a permis à BASF d’accéder à 70 % de la recherche publique française existante et d’identifier des technologies disponibles.

« La recherche de solutions de biocontrôle est complexe, car les propositions actuelles atteignent encore rarement les standards d’efficacité attendus par les agriculteurs. La nouvelle dynamique de la recherche française dans le biocontrôle représente une opportunité pour BASF d’identifier des solutions de biocontrôle de nouvelle génération. Nous souhaitons collaborer avec les acteurs de la recherche publique et privée sur des projets qui correspondent aux attentes des agriculteurs et de la société. Notre partenariat avec le réseau SATT doit nous aider à identifier très rapidement de nouvelles technologies et solutions pour l’agriculture, et plus particulièrement en lien avec le biocontrôle », explique Nicolas Kerfant, DG de BASF France division Agro.
En moins de cinq mois, plusieurs opportunités technologiques et innovations ont été identifiées et analysées. « BASF entame désormais, aux côtés des SATT, la phase de validation et de preuve de concept des projets retenus par le groupe pour des potentiels développements et partenariats », précise Anne Resweber, responsable biocontrôle chez BASF France division Agro.
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire