Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

​Recherche

Amandes : près de 7 millions de dollars investis en Californie

La Collective des amandes de Californie est une association sans but lucratif qui gère l'Office fédéral des producteurs d'amandes, sous la supervision du ministère de l’Agriculture des États-Unis. Photo : Fotolia
La Collective des amandes de Californie est une association sans but lucratif qui gère l'Office fédéral des producteurs d'amandes, sous la supervision du ministère de l’Agriculture des États-Unis. Photo : Fotolia

Lors de la dernière conférence annuelle sur les amandes, qui a réuni à Sacramento, en Californie, les producteurs et les transformateurs, la Collective des amandes de Californie (ABC) a annoncé qu’elle allait investir 6,8 millions de dollars dans 75 projets de recherche indépendants visant à explorer les pratiques agricoles de demain.
Comme l’a expliqué son président, Richard Waycott, « depuis 1973, les producteurs et les transformateurs d’amandes ont investi 80 millions de dollars dans la recherche par le biais de la Collective, afin d’améliorer notre compréhension sur l’impact qu’a cette culture sur la santé humaine, de garantir la qualité et la sécurité alimentaire, et d'améliorer les pratiques agricoles tout en minimisant les conséquences environnementales. »

Optimiser l’utilisation des coproduits

Aujourd’hui, la Collective concentre ses investissements de recherche sur l’utilisation optimale de ces coproduits. Cette année, elle a financé neuf projets de recherche sur cet axe pour un total de 1,2 million de dollars.
Trois projets de recherche en cours montrent déjà des résultats prometteurs :

  • Les biocomposites issus de cosses d’amandes torréfiées polypropylène-polyéthylène recyclés : cette recherche étudie comment les cosses, transformées en une poudre charbonneuse par le biais d’un processus appelé torréfaction, peuvent servir d’agent de renforcement et de colorant pour les plastiques recyclés après consommation ;
  • L’élevage sur les coques d’amandes de la larve de la mouche soldat noire, utilisée pour l’alimentation des volailles et en aquaculture ;
  • L’utilisation des coques d’amande comme support croissant pour la culture commerciale des champignons.

Protéger les abeilles et les ressources en eau

La collective s’intéresse également de près à la préservation des ressources en eau et à la protection des abeilles. 610 000 dollars pour neuf projets liés à l’eau, et 579 000 dollars pour sept projets liés à la santé des abeilles mellifères ont été investis cette année.
« Depuis 1982, ce sont plus de 200 projets de recherche portant sur la protection des ressources en eau qui ont été financés, précise-t-on chez ABC. Grâce à eux, ces vingt dernières années, les producteurs ont pu réduire de 33 % la quantité d’eau nécessaire pour cultiver une livre d’amandes. Par ailleurs, avec 120 projets financés à ce jour, ABC a soutenu plus de recherches portant sur la santé des abeilles mellifères que tout autre groupe d’agriculteurs. »
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire