Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

AOP pomme du Limousin

100 % de désherbage mécanique d’ici 2021

En 2020, 100% des vergers limousins seront certifiés HVE. © AOP pomme du Limousin
En 2020, 100% des vergers limousins seront certifiés HVE. © AOP pomme du Limousin

La filière AOP pomme du Limousin vient de dévoiler sa feuille de route environnementale et sociale pour 2021. Cette dernière se construit autour de 4 objectifs :
 
Objectif 1 : 100% des surfaces désherbées mécaniquement dès la récolte 2021 contre 30% actuellement. L’AOP vise également une augmentation des surfaces conduites en agriculture biologique. Avec une augmentation de 10% par an d’ici 2022, 30% des vergers seront bio (contre 20% aujourd’hui). Néanmoins, cette augmentation n’est pas une fin en soi pour la filière qui souhaite avant tout modifier les pratiques en réduisant les intrants qu’ils soient d’origine naturelle et agréés en bio ou d’origine synthétique.

Objectif 2 : préserver la biodiversité. « Tous les opérateurs sont engagés dans des démarches préservant la biodiversité comme la certification HVE (100% des surfaces agréées pour la récolte 2020) et bee friendly chez certains de nos opérateurs », explique l’AOP pomme du Limousin qui se fixe également pour objectif de préserver les pollinisateurs et les abeilles dans les vergers avec des pratiques respectueuses de la biodiversité : 50 km de haies en 2022 et +10% de jachères fleuries dès 2020, implantation de ruches sédentaires ou temporaires, +800 nouvelles ruches sédentaires en 2020 soit 2500 sur toute la zone AOP, etc.
 
Objectif 3 : maintenir 2000 emplois et 2300 hectares de vergers dans le Limousin. Rappelons que la production de la pomme du Limousin, seule pomme en France à bénéficier de la reconnaissance d’une appellation d’origine protégée, s’étend sur 100 communes réparties sur 4 départements (Corrèze, Creuse, Dordogne et Haute-Vienne), où 200 pomiculteurs récolent chaque année entre 80000 et 90000 tonnes de fruits.
 
Objectif 4 : valoriser un produit de haute qualité gustative auprès des consommateurs. Pour cela, l’AOP entend développer sa notoriété mais aussi dynamiser l’activité touristique autour de ce territoire et de son fruit emblématique. D’autant que la communauté de communes du pays de Lubersac-Pompadour a été labellisée « Site remarquable du goût » en février dernier.
 
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire