Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Relations commerciales

Le député Moreau veut sortir l’alimentaire des négociations annuelles

L'amendement Moreau qui vise à sortir les produits alimentaires du processus de négociations commerciales annuelles ne fait pas l'unanimité. Photo : iMAGINE
L'amendement Moreau qui vise à sortir les produits alimentaires du processus de négociations commerciales annuelles ne fait pas l'unanimité. Photo : iMAGINE

Alors que le projet de loi sur l’équilibre des relations commerciales est en cours d’examen par l’Assemblée nationale, le député (et agriculteur) Jean-Baptiste Moreau a créé la surprise le 19 avril en faisant adopter, par la commission des affaires économiques, un amendement qui vise à retirer les produits agricoles et alimentaires du processus des négociations commerciales annuelles. Un amendement qui fait du bruit.

Les Jeunes agriculteurs voient dans cet amendement une véritable « trahison », car ce dernier n’a fait l’objet d’aucune concertation, « ni avec les pouvoirs publics ni avec la profession ». Ils demandent par conséquent à Jean-Baptiste Moreau ainsi qu’aux ministres Stéphane Travert et Bruno Le Maire le retrait de cet amendement. De son côté, Michel-Edouard Leclerc soutient l’initiative du député Moreau. Même son de cloche à la Feef (Fédération des entreprises et entrepreneurs de France) : elle estime que l’amendement de M. Moreau « va dans le bon sens », à condition cependant de l'assortir de contrats pluriannuels.
Cet amendement devait être « une opportunité de redonner le pouvoir de négociation aux producteurs et aux agro-industriels », a confié le député Moreau à nos confrères de L’Usine Nouvelle. Pourtant, il semble aujourd’hui faire davantage l’unanimité chez les distributeurs que chez les agriculteurs.
Le député a promis de peaufiner sa copie dans les jours à venir. Car le projet de loi doit être discuté en séance publique à l’assemblée nationale dès le 22 mai…
 
À lire : l’éclairage du cabinet de conseil Grall & associés sur les conséquences potentielles de l’adoption définitive de l’amendement Moreau.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire