Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Journée nationale du don agricole

Près de 4 000 t de fruits donnés

Le 17 septembre prochain aura lieu la première Journée nationale du don agricole, organisée par Solaal, avec des animations partout en France.
Le 17 septembre prochain aura lieu la première Journée nationale du don agricole, organisée par Solaal, avec des animations partout en France. DR

Le 17 septembre prochain aura lieu la première Journée nationale du don agricole, organisée par Solaal, avec des animations partout en France. Depuis sa création en 2013 par Jean-Michel Lemétayer, l’association a distribué 4 266 tonnes de nourriture, soit un équivalent de 8,4 millions de repas. Sur ce total, 3 780 tonnes de fruits (dont jus de pommes) et 390 tonnes de légumes, soient 98% de produits frais distribués par Solaal. Pour l’association, qui vise à mettre en lien les donateurs des filières agricole et alimentaire et les associations d’aide alimentaire, les fruits et légumes ont une place importante:
 

"Les populations les plus démunies sont aussi celles qui ont une alimentation déséquilibrée, entraÎnant des problèmes de santé. La présence des fruits et légumes dans leur alimentation est une vraie nécessité, d’où l’importance de mobiliser les donateurs sur ces filières."

Une trentaine de gisements F&L

Mais comme on le rappelle à l’association, la filière F&L n’a pas attendu Solaal pour se prendre en main, et être solidaire des plus démunis. Actuellement, ce sont une trentaine de gisements en F&L qui participent à la démarche, dont 5 grosses coopératives et de nombreux producteurs individuels. Si tous les territoires sont mobilisés, le Nord-Est, le Sud-Est et le Centre semblent un peu moins impliqués.
 

"Solaal permet une massification des dons. En 2014 et 2015, nous avons eu une augmentation des dons de fruits et légumes liée à l’embargo russe, où nous avons mis en lien les donateurs et les bénéficiaires pour gérer ces quantités de pommes et prunes."

Faciliter les dons

Le fonctionnement du don est simple. Les producteurs souhaitant donner une partie de leur récolte prennent contact avec l’association Solaal, qui recense l’offre et la propose aux associations habilitées et choisies. Solaal met alors en relation le producteur et l’association, en établissant l’organisation logistique (acheminement par le producteur, un transporteur ou par l’association à l’horaire établi).
 

"Aucune quantité minimum ou maximum n’est fixée! Le produit doit simplement être comestible et idéalement conditionné en petit contenant, même s’il est possible de traiter avec des palox. Les produits peuvent ensuite être transformés, via des transformateurs qui se payent en nature, ou par les associations éventuellement. Ce fut notamment le cas lors des fortes hausses de dons avec l’embargo russe."

Réduction d'impôts de 60 %

Ces dons donnent droit à une réduction d’impôt (dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires) de 60% de la valeur du don. Cette réduction d’impôt est aussi valable pour les activités de transformation et de transport des dons.

"Si cette réduction d’impôt est appréciable, elle n’est pas la première motivation des producteurs, qui doivent au final payer une partie de la valeur du produit, et surtout de leur temps. Mais les dons continuent heureusement de se faire au nom de la solidarité, avec des agriculteurs qui n’hésitent pas à donner d’eux-mêmes."

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire