Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Conjoncture

Pommes : des exportations qui repartent à la hausse

Publié le 14/05/2018 par Caroline EVEN dans
Sur les sept premiers mois de la campagne 2017-2018, les exportations de pommes françaises repartent à la hausse. Photo : Inna Paladii
Sur les sept premiers mois de la campagne 2017-2018, les exportations de pommes françaises repartent à la hausse. Photo : Inna Paladii

D’après la dernière note de conjoncture publiée par Agreste, les exportations françaises de pommes (355 281 t) se redressent sur les sept premiers mois de la campagne 2017-2018 (août 2017 – février 2018). Elles progressent de 2 % sur un an, après une chute de 20 % en 2016-2017.

Ce rebond des exportations s’explique par le recul de la production de pommes dans l’Union européenne (UE) en 2017.
L’année dernière, le gel d’avril avait particulièrement touché les vergers de l’Hexagone, notamment du Sud-Est, et de nos voisins européens, plus particulièrement l’Italie, l’Allemagne, la Belgique et la Pologne. La production française (1,47 Mt) a ainsi reculé de 3 % par rapport à la campagne précédente et à la moyenne des cinq dernières campagnes. En Europe, la production a chuté de 21 % par rapport à 2016 et de 19 % par rapport à la moyenne 2012-2016.

« Conséquence de cette faible production, les stocks européens de pommes, au 1er mars 2018, se réduisent nettement par rapport à 2017 (- 37 %) et à la moyenne des cinq dernières années (-33 %), selon Wapa (The World Apple and Pear Association) », précisent les auteurs de la note.

Hausse des cours de la pomme

Dans ce contexte de faibles récoltes européennes, les volumes exportés vers l’UE augmentent de 9 % sur un an, après la baisse enregistrée lors de la campagne précédente. En revanche, vers les pays tiers, les volumes continuent de se contracter (- 15 % sur un an).

Avec une demande européenne qui s’intensifie et un moindre recours aux importations, les cours de la pomme sur le marché national augmentent de 12 % par rapport à la campagne précédente. « Malgré la baisse de la récolte française en 2017, le chiffre d’affaires progresse de 7 % », précisent les auteurs de la note.

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire