Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Union européenne

Les bananes européennes défendent leur modèle social et durable

Publié le 15/05/2019 par Olivier Lévêque dans
 Les bananes dites « européennes » sont cultivées principalement en Guadeloupe et en Martinique (France), à Madère (Portugal) et aux îles Canaries (Espagne). Photo : Sopexa
Les bananes dites « européennes » sont cultivées principalement en Guadeloupe et en Martinique (France), à Madère (Portugal) et aux îles Canaries (Espagne). Photo : Sopexa

Dans le cadre de la campagne européenne, "Né sous de bonnes étoiles", qui promeut le label des régions ultrapériphériques (RUP), les bananes européennes qui bénéficient du label RUP sont mises en avant. Les bananes dites "européennes" sont cultivées principalement en Guadeloupe et en Martinique (France), à Madère (Portugal) et aux îles Canaries (Espagne) – et respectent toutes les normes de l'UE en matière de RSE et de protection de l'environnement.
 
Cependant, ces bananes se heurtent à une vive concurrence économique en provenance de pays non membres de l'UE : 1,1 million de tonnes (Mt) en provenance d’Afrique et 4,7 Mt d’Amérique latine. Ces importations sont facilitées par des barrières douanières qui s’effondrent d’années en années, et avec des produits qui n’ont pas l’obligation de répondre à la règlementation de l'UE vis-à-vis de ces producteurs.

Campagne pour le label des régions ultrapériphériques d'Europe 

Pour communiquer sur les méthodes de culture durables, les organisations de producteurs de bananes européennes collaborent dans le cadre de l'Apeb (Association des producteurs européens de bananes), ainsi qu'à la faveur d'autres initiatives de coopération telles que la campagne pour le label des régions ultrapériphériques d'Europe, qui fête en 2019 sa troisième année d'existence. Le label RUP est le seul label de qualité officiel commun permettant l’identification et la reconnaissance des produits des régions ultrapériphériques d’Europe. Les bananes portant le label RUP respectent les normes UE de respect des règles sanitaires, sociales et environnementales, de production durable.
 
Philippe Ruelle, directeur général de l'UGPBAN (Union des groupements de producteurs de bananes de Guadeloupe & Martinique), explique : « Nous sommes des exploitations agricoles familiales non mécanisables, œuvrant sans relâche à l'amélioration des méthodes de production, à la protection de la biodiversité et à l'offre d'emplois pérennes au sein des territoires – avec tous les coûts que cela implique. C'est pourquoi nous comptons sur les institutions de l'UE pour continuer à défendre ce modèle. »

137 millions de contacts

La campagne « Label des régions ultrapériphériques – Né sous de bonnes étoiles », mise en place en 2017 et déployées dans 6 pays cibles (France, Portugal, Espagne, Pologne, Allemagne et Belgique) a touché près de 137 millions de contacts au cours de ses deux premières années d'existence, par le biais de manifestations événementielles, de relations presse et d'actions de communication numérique via Facebook et le site web de la campagne. Le pivot de la campagne est l'exposition « Exotic Taste of Europe », qui a pris ses quartiers sur le trois-mâts historique « Le Marité » – lequel a déjà accueilli presque 33 000 visiteurs à son bord. En outre, plus d'1 million de personnes ont vu l'exposition l'année dernière dans les capitales des 6 pays cibles de la campagne, indique Sopexa qui a mené la campagne. Le Marité naviguera vers 7 nouveaux ports d’ici la fin de l’année 2019 (Gdansk, Breme, Rostock, Gand, Marseille, Malaga, Figueira de Foz).

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire