Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Le premier drive-fermier de France est lancé !

Le consommateur pourra consulter les produits mis en vente par les producteurs à partir du mardi 12 heures et passer commande avant mercredi minuit en prépayant et en précisant l’horaire ainsi que le point de retrait choisi. Ph : S.Si
Le consommateur pourra consulter les produits mis en vente par les producteurs à partir du mardi 12 heures et passer commande avant mercredi minuit en prépayant et en précisant l’horaire ainsi que le point de retrait choisi. Ph : S.Si

Eysines (Gironde), 19 octobre 2012. Cette date scelle le lancement du premier drive-fermier français, localisée à la Sica maraîchère bordelaise. Le concept, repris des drive de supermarchés, est simple : il s’agit d’une boutique de vente en ligne de produits fermiers, approvisionnée directement par les agriculteurs. Près de 200 produits, dont du vin, seront proposés à des prix producteurs.

En pratique, le consommateur devra s’inscrire sur le site www.drive-fermier.fr/33. Il pourra consulter les produits mis en vente par les producteurs à partir du mardi 12 heures et passer commande avant mercredi minuit en prépayant et en précisant l’horaire ainsi que le point de retrait choisi (un second drive-fermier devrait ouvrir en novembre). Un producteur assurera la livraison et le chargement de la marchandise, le vendredi entre 14 heures et 19 heures 30.

Cette initiative de la chambre d’agriculture de Gironde (CA33) s’inscrit dans le prolongement des actions de développement du commerce de proximité du réseau « Bienvenue à la ferme » .

Bernard Artigue, président de la CA 33, indique :

"Cet outil moderne de vente répond aux tendances actuelles de consommation : rapidité de l’achat avec le e-commerce, demande pour des produits locaux garantis 100 % girondins, proximité avec les producteurs. "

Pour Bernard Lafon, président du Relais agriculture et tourisme de la Gironde et responsable national des actions Internet à Bienvenue à la Ferme :

 "Il ouvre de nouveaux débouchés aux producteurs, tout en assurant une fonction éducative vis-à-vis des nouvelles techniques de communication de ce 3e millénaire."

Autre atout : ce système est souple. Bernard Lafon poursuit :

"Il n’y a aucun engagement de quantités que ce soit pour le client ou pour le producteur. Tout au plus, quelques règles à respecter côté producteur : livrer en temps et en heure, pratiquer des prix de vente équivalents à ceux proposés  au domaine et s’acquitter d’une cotisation de 100 euros par an. Les frais de gestion et de fonctionnement représentent 12 % des ventes, coût très modeste au regard de ceux engagés pour une boutique collective ou en Salons et foires (entre 20 à 40 %)."

La Gironde est la région test pour ce premier drive-fermier. Mais si l’expérience est concluante, elle pourra se dupliquer à d’autres départements au niveau national. Gageons que cette expérience sera un succès : une semaine après l'ouverture de son site, le drive-fermier a déjà enregistré 500 inscriptions et 70 commandes.

Chers lecteurs, que pensez-vous de cette initiative ? N'hésitez pas à utiliser la fonction commentaire pour nous répondre.

Ils en parlent aussi 

Ajouter un commentaire