Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Pommes

Le marché actif à l’export

Publié le 21/11/2019 par Aude Bressolier dans
En septembre, la commercialisation sur le marché intérieur a été réduite, en raison des températures élevées qui ont pénalisé la consommation. Photo : Monkey Business/Adobe Stock
En septembre, la commercialisation sur le marché intérieur a été réduite, en raison des températures élevées qui ont pénalisé la consommation. Photo : Monkey Business/Adobe Stock

En octobre 2019, si les prix du marché de la pomme sont inférieurs de 5 % à ceux de 2018, ils restent cependant supérieurs de 4 % au niveau moyen de 2014-2018. C’est ce que dévoile la dernière note Agreste qui explique que « la baisse des prix concerne surtout la variété Golden (- 11 % sur un an). Les petits calibres des fruits pèsent sur les cours. »
Si la demande reste réduite sur le marché intérieur en octobre, les volumes à l’exportation sont, quant à eux, satisfaisants, notamment en Gala et Granny. « Déjà en septembre, la demande avait été particulièrement bien orientée vers le Moyen-Orient ou l’Asie, où les stocks chinois de l’ancienne campagne sont au plus bas. Les ventes sont plus réduites vers l’Europe, dont le marché est encombré par les stocks de la récolte précédente », souligne les auteurs de la note.
Rappelons que la WAPA (World Apple and Pear Association) a prévu, cette année, une récolte en baisse de 20 % comparé à la forte récolte de 2018 et 11 % par rapport à la moyenne 2013-2017. Le premier pays producteur de pommes, la Pologne, verrait ainsi sa récolte chuter de 44 % suite au gel. La production française est pour sa part estimée en augmentation sur un an (+ 6 %).

 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire