Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Francisation des kiwis

Deux nouvelles entreprises condamnées

Publié le 11/06/2020 par Aude Bressolier dans
Selon la FNPF qui juge la francisation comme un véritable fléau : « Il ne doit plus y avoir d’impunité, l’enjeu est trop important. » Photo : JackF/Adobe stock
Selon la FNPF qui juge la francisation comme un véritable fléau : « Il ne doit plus y avoir d’impunité, l’enjeu est trop important. » Photo : JackF/Adobe stock

Ce mardi 9 juin, deux entreprises, tenues par le même gérant, ont été condamnées pour des pratiques illégales de francisation de kiwis par la chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Privas. La FNPF, partie civile aux côtés du Bureau interprofessionnel du kiwi (BIK) et conjointement avec la Coordination rurale et la Confédération paysanne, défendait un préjudice pour toute la production agricole française puisque « ce type de pratique discrédite la profession, ébranle la confiance des consommateurs et déstabilise le marché et les cours ».

De nouvelles enquêtes en cours

C’est la deuxième affaire en région Rhône-Alpes en quelques mois, souligne la FNPF dans un communiqué tout en ajoutant que : « D’autres viendront puisque, en parallèle de cette enquête de la DDCSPP de l’Ardèche (direction départementale de la Cohésion sociale et de la Protection des populations), une enquête de la DDCCRF (direction départementale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes), impulsée par le BIK, a légitimement permis de suspecter que d’autres entreprises, dans d’autres régions de France, avaient eu recours à cette pratique illégale, déloyale et trompeuse qu’est la francisation. »
 
 
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire