Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Conjoncture

Carotte : des prix fermes depuis le début de la campagne 2020-2021

Publié le 23/10/2020 par Danielle Bodiou dans
Les prix de la carotte de saison sont, en septembre 2020, supérieurs de 8 % à ceux de septembre 2019 et de 29 % par rapport aux prix moyens 2015-2019. Photo : galam/Adobe Stock
Les prix de la carotte de saison sont, en septembre 2020, supérieurs de 8 % à ceux de septembre 2019 et de 29 % par rapport aux prix moyens 2015-2019. Photo : galam/Adobe Stock

D’après la dernière note Agreste conjoncture légumes, parue le 22 octobre, les prix de la carotte en frais sont fermes depuis le début de la campagne 2020-2021. Ce maintien des cours à des niveaux soutenus entre mai et septembre s’explique par une offre réduite, notamment par la sécheresse, conjuguée à une demande relativement dynamique.
En carotte primeur, « les prix pour cette campagne se placent dans une fourchette haute par rapport aux années précédentes, dans un contexte postconfinement. Bien que supérieure à la moyenne sur cinq ans (2015-2019), l’offre est en retrait par rapport à la campagne 2019-2020 et, avec une demande stable, les prix restent fermes », souligne la note Agreste. Le commerce à l’export est cependant moins actif, les calibres faibles dus aux difficultés de production étant moins prisés que des produits nord-européens de qualité plus homogène.
 
La campagne de la carotte de saison a débuté en août avec des cours soutenus. L’entrée dans la période automnale s’annonce toutefois plus morose du fait du contexte de la Covid-19 pesant sur la demande de la restauration hors domicile, selon la note Agreste. « Les commandes sont restées limitées en septembre, notamment de la part des collectivités, au vu de l’évolution incertaine de la situation sanitaire. » En septembre 2020, les prix sont supérieurs de 8 % à ceux de septembre 2019 et de 29 % par rapport aux prix moyens 2015-2019.

2020-2021 : La sécheresse de l’été altère le potentiel de production

En France, d’après les premières estimations établies au 1er octobre 2020, les surfaces implantées en carottes pour le marché du frais s’établissent à 8 113 ha, en recul de 1 % par rapport à la campagne précédente mais en hausse de 6 % par rapport à la moyenne 2015-2019.
La production nationale de carottes pour le frais est estimée à 305 266 tonnes, en repli de 2 % par rapport à l’année passée et de 3 % par rapport à la moyenne quinquennale
.
« La campagne de la carotte primeur (mai à juillet 2020) qui concerne majoritairement le bassin sud-ouest et la Normandie, a vu ses semis perturbés par les aléas climatiques du printemps et la recrudescence des adventices difficiles à gérer », souligne la note Agreste.
En carotte de saison, la qualité est hétérogène en fonction des secteurs, faisant suite aux températures caniculaires de l’été qui ont pu causer des problèmes de conservation, des retards de développement et des baisses de calibres. « La qualité semble s’améliorer en septembre avec le retour d’un temps plus frais et des précipitations. »
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire