Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Circuits courts

Bienvenue à la ferme lance un réseau de magasins sous enseigne

Le premier magasin sous enseigne « Bienvenue à la ferme » a ouvert le 3 mai à Lantic, dans les Côtes-d’Armor.  Photo : DR
DR

Chaque magasin « Bienvenue à la ferme » devra respecter plusieurs critères dans son approvisionnement, dont 100% de fruits et légumes de saison. Photo : DRLe réseau d’agriculteurs Bienvenue à la ferme a annoncé le lancement de magasins indépendants sous enseigne « Bienvenue à la ferme ».
L’initiative, qui vient compléter l’offre de points de ventes labellisés Bienvenue à la ferme (marchés de producteurs, drives fermiers...), « vise à développer les circuits courts, faciliter l’accès des consommateurs aux produits fermiers et doit permettre aux agriculteurs de mieux capter la valeur ajoutée de leurs produits », souligne un communiqué.
Le premier magasin sous enseigne « Bienvenue à la ferme » a ouvert le 3 mai à Lantic, dans les Côtes-d’Armor. Plusieurs ouvertures suivront tout au long de l’année 2019.
 

100% de fruits et légumes de saison

Chaque magasin devra respecter plusieurs critères dans son approvisionnement : 100% de fruits et légumes de saison, 80% des produits frais en circuits courts et a minima 50% de références issues du réseau d’agriculteurs Bienvenue à la ferme. Les produits locaux seront aussi systématiquement privilégiés.
« Grâce à cet engagement, le réseau de magasins sous enseigne Bienvenue à la ferme peut proposer un concept fort autour de la saisonnalité, du local et du circuit court tout en permettant aux clients de profiter d’environ 800 références. Par exemple, en Bretagne, le chou-fleur sera bien évidemment breton. À la belle saison, les consommateurs pourront également profiter d’abricots ou de pêches en circuits courts, venus du Sud de la France », indique le communiqué.
Pour Bienvenue à la ferme, réseau de 8000 agriculteurs lancé par les chambres d’agriculture, la démarche doit permettre au consommateur « de favoriser directement l’économie locale et de s’assurer que les producteurs perçoivent la juste rémunération de leur travail. »

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire