Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes

Distribution

Amazon : nouvel acteur de la distribution alimentaire ?

Publié le 29/03/2018 par Aude Bressolier dans
Amazon et Monoprix s'allient à Paris. Avant un déploiement sur d'autres villes françaises? Photo : pict rider

C’est une première en France pour Amazon dans le secteur de la distribution. Le géant américain a annoncé un partenariat commercial visant à proposer les produits alimentaires de Monoprix (groupe Casino) aux clients du service Amazon Prime Now à Paris et dans sa proche banlieue cette année. Lancé en juin 2016 en France, ce service de livraison rapide (en moins de 2 heures) avait déjà mis en place des partenariats avec les magasins Bio c’ Bon (supermarché bio), Fauchon (épicerie fine, traiteur) et Lavinia (vente de vin en ligne). Avec Monoprix, on change d’échelle.
 

Le nouveau visage du commerce en ville

Les produits alimentaires Monoprix seront disponibles sur l’application et sur le site Amazon Prime Now à travers une boutique virtuelle dédiée. Grâce à cette collaboration, les clients Amazon Prime Now pourront accéder à près de 10 000 produits alimentaires sélectionnés par Monoprix : marques distributeur (par exemple, Monoprix, Monoprix Gourmet, Monoprix Bio, La Beauté Monoprix), produits frais, exclusivités, etc.
« À travers ce partenariat unique entre Amazon et Monoprix, le groupe Casino renforce sa stratégie de distribution omnicanale et se rapproche encore davantage de ses clients et de leurs besoins, a expliqué Jean-Charles Naouri, président du groupe Casino. Ce partenariat commercial constitue une nouvelle étape de la stratégie mise en œuvre par le groupe Casino pour innover toujours plus pour le commerce en ville de demain. »
 
Si la date du lancement officiel n’est pas encore connue, il y a fort à parier que l’initiative pourrait faire des émules et que le visage de la distribution alimentaire en France risque de se transformer dans les années à venir. Alors, demain, on achètera nos pommes chez Amazon ?
 
Pour en savoir plus sur les conséquences éventuelles, retrouvez ici l’analyse de Sébastien Abis, chercheur associé à l'Iris (Institut de relations internationales et stratégiques).

 
 

1div class="articles-similaires-titre">Dans la même rubrique

Ajouter un commentaire