Le web technique et commerce de la filière fruits et légumes
O. Chagnon (directeur Sainfruit), S. Méric (directrice Sobomar Atlantique), Y. Kerdraon (dir. gal des ventes Réseau Le Saint), P. Parnadeau (dir. Pons Primeurs) et L. Vichard (dir. Garonne Fruits, Garonne Marée, Garonne Volaille).

Le Réseau Le Saint acquiert Primadour

Deuxième distributeur français de fruits et légumes avec ses 16 entreprises régionales réparties sur le Grand Ouest, le Réseau Le Saint annonce plusieurs développements en Nouvelle-Aquitaine. Yann Kerdraon, directeur...
Participez à un moment privilégié d’échange avec les experts du CTIFL et les différents intervenants sur la thématique de la conservation des pommes.

Inscrivez-vous à la rencontre technique "Conservation pomme"

Le centre CTIFL de Balandran (Gard) accueillera, le 14 décembre prochain, une rencontre technique "conservation pomme". Co-organisée avec Felcoop1, l’Aneefel2, l’ANPP3 et la FNPF4, cette rencontre permettra de faire un...
Les innovations pré-sélectionnées pour la finale du concours Sival Innovations 2018 sont nombreuses cette année dans le secteur de l'arboriculture et du maraîchage.

Sival Innovation 2018 : les nominés sont...

Le jeudi 16 novembre dernier, le pré-jury du Sival Innovation 2018 s'est réuni pour choisir les derniers concurrents qui participeront à la finale le 14 décembre prochain. Pour cette nouvelle édition les tendances...

Sival d'or : avec le confuseur ExoSex, le papillon devient diffuseur !

Avec le tout nouveau confuseur sexuel ExoSex, le papillon devient lui-même diffuseur de phéromones sexuelles femelles !
L’ExoSex CM, développé par Makhteshim agan, a obtenu le Sival d'or 2013 dans la catégorie arboriculture. C'est un nouveau confuseur sexuel utilisé pour lutter contre le carpocapse sur pommier et poirier. Exosex CM est une approche technique unique et innovante de la confusion sexuelle : le papillon mâle participe activement à la confusion en...

TO-DE : L’Assemblée nationale a tranché

Publié le 03/01/2013 par Fleur Masson
Depuis le 1er janvier 2013, l’exonération de charges sociales sur les travailleurs occasionnels est totale jusqu’à 1,25 Smic et dégressive jusqu’à 1,5 Smic.
Le 20 décembre dernier, l’Assemblée nationale s’est prononcée définitivement sur le projet de loi de finances pour 2013 : depuis le 1er janvier 2013, l’exonération de charges sociales sur les travailleurs occasionnels est totale jusqu’à 1,25 Smic (au lieu de 2,5 aujourd’hui) et dégressive jusqu’à 1,5 Smic (contre 3 actuellement). La FNPF regrette...

TO-DE : L’Assemblée nationale a tranché

Depuis le 1er janvier 2013, l’exonération de charges sociales sur les travailleurs occasionnels est totale jusqu’à 1,25 Smic et dégressive jusqu’à 1,5 Smic.
Le 20 décembre dernier, l’Assemblée nationale s’est prononcée définitivement sur le projet de loi de finances pour 2013 : depuis le 1er janvier 2013, l’exonération de charges sociales sur les travailleurs occasionnels est totale jusqu’à 1,25 Smic (au lieu de 2,5 aujourd’hui) et dégressive jusqu’à 1,5 Smic (contre 3 actuellement). La FNPF regrette...

Usages orphelins : la filière exige du concret !

Publié le 26/12/2012 par Fleur Masson dans
La Commission européenne a pris du retard dans la publication de son rapport sur la manière de traiter la question des utilisations mineures et des cultures spécialisées .
La Commission européenne devait présenter au Parlement européen et au Conseil un rapport sur la manière de traiter la question des utilisations mineures et des cultures spécialisées le 14 décembre 2011, comme le prévoit le règlement (CE) n° 1107/2009. Cela n'a pas été le cas. Le retard dans la publication de ce rapport n'est pas encourageant pour...

En 2012, le revenu arboricole a augmenté !

Publié le 19/12/2012 par Fleur Masson dans
Pour 2012, le RCAI (Résultat courant avant impôt) arboricole s'élève selon à 29 900 € par actif non salarié, soit une hausse de 46 % sur les trois dernières années . L'an passé, un arboriculteur avait gagné 4 100 €. Dans un communiqué, la FNSEA a souligné le fait que ces variations extrêmes soulignent la volatilité des prix en agriculture. Une...

Pulvérisation : un système antidérive reconnu en arbo

Le Vectis Arbojet / Turbocol de Tecnoma équipé de buses Albuz TVI 80 01 ou TVI 80 015 est homologué comme équipement de limitation de dérive de pulvérisation permettant de réduire des zones non traitées en bordure de cours d’eau.
Depuis le 19 octobre dernier, un appareil destiné au traitement de la culture en arbo est homologué pour les ZNT . Il s’agit du Vectis Arbojet / Turbocol de Tecnoma équipé de buses Albuz TVI 80 01 ou TVI 80 015.

La première AOP européenne est née !

Freshcoop concrétise le rapprochement de 3 OP bretonnes et de leurs homologues flamandes.
La première Association européenne d’organisations de producteurs Freshcoop (pour Fresh Cooperation of POs) est née le mardi 4 décembre. Freshcoop concrétise le rapprochement de 3 OP bretonnes (Sica de Saint Pol de Léon, Union des Coopératives de Paimpol et Tréguier et Terres de Saint Malo) et leur AOP régionale Cerafel avec 3 OP flamandes et leur...

Framboise : La création variétale est relancée !

La création variétale framboise va être reboostée cette année. Ph : Fotolia
À l’initiative de l’Association pour la valorisation de la filière framboise (AVVF), la création variétale framboise devrait être relancée dès 2013. « Nous souhaitons reprendre le programme d’hybridation interrompu en 2009. L’objectif est de proposer à la filière du matériel performant qui nous permettra de redresser le potentiel de production en...

[Vidéo] : Un nouveau sécateur électrique dans l'arène

Le sécateur pèse 895 grammes et est muni d’une puissance de coupe de 160 Nm.
L'entreprise espagnole Arvipo profitait du Vinitech pour présenter un nouveau sécateur électrique sur le stand de son concessionnaire français, Agri 33 . Le PS60 est équipé d’une batterie en NiMh, de 2,950 kg , ayant une autonomie allant jusqu’à deux jours. Le sécateur est vendu avec un chargeur. La batterie est r echargée en 4 heures environ . Le...

Journée nationale pêche : maintenir les volumes et resegmenter la gamme

La question de l'évolution de la segmentation a été longuement débattue lors de la journée nationale pêche organisée au CTIFL le 22 novembre dernier. Photo : Fleur Masson / Pixel Image
"Le producteur de pêches lutte contre les coûts de main d'oeuvre... et contre l'Espagne ! Il est possible de gagner ces fameux 15 centimes qui permettent à une exploitation de se développer, mais cela passe nécessairement par l'excellence dans tous les domaines ", expliquait Bernard Anthérieu de CER France, en conclusion de son intervention sur l'...

Pages